Almeeva – Oblite

COVER_Almeeva - ObliteAvec « Oblite », son second maxi pour InFiné, Almeeva reconstruit son esthétique sonore sur de nouvelles bases, oscillant entre indie cinématique et post-transe moderne. Marqué par les incidents sur Paris en 2015, la voix de l’artiste se fait plus évasive et ses compositions laissent place à des rythmiques plus incisives, où les synthétiseurs relèvent de nouveaux défis, jusqu’alors insensibles aux mots. Les cinq morceaux de ce nouveau maxi s’insurgent en chacun de nous contre les évènements sur lesquels nous n’avons aucune prise.

« 4 Bells » ouvre le maxi sur une lente progression de cloches célestes ébréchées par un déferlement puissant de vagues de synthétiseurs. « Part Fiction« , introspectif au premier abord, s’appuie sur les accents androgynes de la voix d’Almeeva avant de débrayer vers la mécanique motorique des machines. Sur « Dissolver« , l’artiste fait cracher les guitares et dégaine l’artillerie lourde pour libérer un monstre rugissant, réminiscences des meilleures heures d’Extrawelt. Plus légère, mais non moins symbolique, « There is a Light«  est une reprise éthérée des Smiths, qui trouve une résonance toute particulière au regard d’une actualité qui fait de l’ombre à toute la jeunesse : « Take me out tonight, where there’s music and there’s people that are young and alive ».  Sur « Again« , Almeeva apporte un œil serein sur ses influences « post-hardcore », et termine le maxi à grand coup de caisses claires et de délicieuses digressions extrême-orientales.

A propos d’Almeeva

Almeeva aka Gregory Hoepffner est un multi-instrumentiste et vidéaste qui fait partie de la nouvelle génération d’artistes signés sur InFiné, aux côtés de Gordon et The Wanderer. Remixeur de talent pour le morceau « Machins Choses » de Bachar Mar-Khalifé, selector inspiré de temps à autre pour InFiné, il fut l’un des grands artisans du nouveau live « Evolution » monté par Bernard Szajner en 2014,  dont le titre « The Dead Will… » sorti sur l’EP « Rethinking Szajner » constitue l’aboutissement studio ultime. Il sort à la même époque son premier EP « Anamorphic » sur InFiné.

 

Sortie : 8 juillet 2016 – InFiné

 

Almeeva – 4 Bells