Almeeva – Unset

Almeeva est un producteur de musique électronique, teintée de pop et aux ambitions club. Un mélange séduisant à l’esthétique minimaliste et moderne. Soyons honnête : sur papier, c’est chiant comme la pluie.

On pourrait relater un concert avec son groupe de hardcore il y a une dizaine d’années, durant lequel il s’est éclaté la tête sur scène avec sa basse, emporté par la honte liée à son homosexualité. Le concert a duré 15 minutes. On pourrait raconter que l’un de ses vieux morceaux s’écoute en bande sonore d’un film pornographique, à son insu. Un film autour du personnage de Nicolas Sarkozy. On pourrait souligner que son morceau ‘Soviet Superstructures’, issu de son premier EP chez InFiné habille une publicité pour des toilettes hi-tech japonaises. Une vidéo extrêmement bien réalisée d’ailleurs. On pourrait surtout arrêter de parler à la 3ème personne et faire semblant que ce n’est pas moi qui écrit ce communiqué de presse.

Toutes ces informations sont vraies. Je m’appelle Almeeva et voici mon 5ème EP, le 3ème chez InFiné.

Bonne écoute !

A propos d’Almeeva

Almeeva aka Gregory Hoepffner est un multi-instrumentiste et vidéaste aux multiples projets et collaborations, notamment dans plusieurs formations rock et hardcore. Il signe un premier remix pour “Machins Choses” de Bachar Mar Khalifé avant de collaborer avec Bernard Szajner sur son live “Evolution”. Ses deux premiers maxis sortis sur InFiné Anamorphic et Oblite oscillent en indietronica et clubbing émotionel, et ont réunis parmi leurs supporters des medias aussi variés que Les Inrockuptibles ou XLR8R. Son précédent EP comptait une reprise des Smiths. Ce 3ème maxi fait la part belle а titre emblématique de l’euro dance du début des années 90.

 

Sortie : 19 avril 2017 – InFiné

 

Almeeva – Some Revelation

 

Tracklist
1. Clense
2. Some Revelation
3. Thames
4. Arches
5. What Is Love