Arabstazy – Under Frustration vol.1

“Under Frustration” est un projet de compilation en trois volumes du collectif tunisien Arabstazy. Il dresse l’état des lieux de la scène contemporaine électronique arabe, et met en évidence son étonnante diversité, en déconstruisant les clichés occidentaux qui fantasment un monde arabe culturellement homogène. Dans un contexte de désillusion post-révolutionnaire, il se pose en manifeste de la nouvelle vague futuriste underground.

Arabstazy est une plateforme artistique multidisciplinaire basée entre Tunis, Paris et Berlin, dédiée à la recherche des connections entre héritage, identité, culture et arts digitaux. Elle a été constituée en tant que collectif par le musicien électronique Mettani, à la suite de l’agitation sociale des printemps arabes qui fut le théâtre de profondes mutations de l’écosystème artistique maghrébin. Arabstazy ne cesse depuis d’interroger la signification et la pertinence de la supposée unité arabe, en explorant comment le monde arabe est perçu et se perçoit lui-même. Le collectif pose ainsi les fondations de ce qui pourrait être la nouvelle vague du futurisme nord-africain et moyen-oriental.

L’objectif assumé du collectif est d’aboutir à la création d’un état d’esprit autonome et singulier, conscient de ses biais cognitifs. Cette quête d’une identité mosaïque, tout en plongeant ses racines vers le futur, met en lumière ses traditions pour les réinterpréter. Elle permet à cet état d’esprit d’évoluer en un langage artistique nouveau, enfin débarrassé de ses préjugés orientalistes et colonialistes. C’est un processus qui se concentre sur les interactions et les connexions, plutôt que sur la forme ou le style.

C’est avec cet objectif en tête que l’idée d’une compilation a émergé, se voulant comme un manifeste de la diversité, de l’hétérogénéité et de la complexité qui définissent le monde arabe. Paradoxalement, une telle compilation peut devenir le ciment d’une scène électronique underground indépendante. Une scène qui n’a plus besoin d’esthétiques ou de codes communs pour bâtir un sentiment d’appartenance, puisque c’est dans le processus de création et non dans sa forme que se trouve le dénominateur commun. Un processus créatif contraint par la dictature, qu’elle soit politique, sociale ou religieuse, et né d’un sentiment de frustration.

En suivant cette direction artistique, le collectif a réuni des morceaux d’artistes divers qui se sont reconnus, chacun à leur façon, dans le concept de frustration créatrice. À l’image du monde arabe, la compilation regroupe des compositions hétéroclites qui vont de l’indie à l’IDM, en passant par la musique club ou encore l’abstract noise. Une alliance pour le moins troublante, destinée à mettre un coup de pied dans la fourmilière dépassée de la fusion électro-orientale, émanation obsolète d’une époque révolue où la culture se dispensait encore avec un doux parfum de condescendance dogmatique.

Cette démarche artistique ne pouvait qu’entrer en résonance avec le propos développé depuis une dizaine d’années par InFiné, qui depuis sa création se veut comme un espace de diversité, hors du cloisonnement des genres et des continents. Des valeurs développées au fil des années notamment grâce à la série de compilations « Explorer » qui a permis au label de découvrir l’une de ses dernières révélations, Deena Abdelwahed, qui a elle-même conduit à la rencontre avec le collectif Arabstazy. C’est donc tout naturellement que le label a choisi d’apporter son soutien, à la fois professionnel, politique et spirituel, au projet Under Frustration.

Le premier volume du triptyque se concentre sur la Tunisie et l’Égypte, en digressant parfois par Berlin. The Triangle, trio alexandrin qui signe sa première sortie, ouvre la première face avec un morceau spectaculaire qui raconte les destins brisés des réfugiés fuyant la guerre en risquant leurs vies sur des embarcations de fortune. Chargé de cette sévérité, Ismael, membre cairote du collectif Kairo is Koming, enchaîne alors avec un morceau complexe aux sonorités IDM. Il est suivi par Shinigami San, fondateur du collectif tunisien World Full of Bass. Il nous propose une expérience métaphorique qui dépeint la naissance d’une mélodie fragile en dépit d’un rythme brutal et oppressant. Arrive Mettani, fondateur d’Arabstazy, et son esthétique ésotérique et syncrétique, avec un morceau digérant chants sacrés d’église et soufis au travers de rythmiques industrielles au groove inattendu. Terra Aziz clos cette première face avec un morceau ésotérique et introspectif, portant le message de jeunes enfants lépreux iraniens, émissaires d’une foi universelle sans loi.

La deuxième face s’ouvre avec Muudra, surnom d’un artiste qui souhaite préserver son anonymat, tout en faisant état de son affinité pour la culture kurde. Ses rythmiques hypnotiques se combinent à un paysage sonique dessinant des mantras hémichis. Deena Abdelwahed, qu’on ne présente plus, nous propose ensuite un morceau issu de ses expérimentations précoces, composée lorsqu’elle tournait avec Arabstazy. Tropikal Camel, compositeur et maître de cérémonie hiérosolymite vivant à Berlin, prend alors possession des lieux avec une composition apocalyptique décrivant un prophète sans espoir au cœur fait de brume. L’ambiance se relâche ensuite avec l’artiste égyptienne basée à Beyrouth Aya Metwalli, qui nous offre un morceau touchant parlant d’amour et de deuil. La compilation s’achève enfin comme elle a commencé, par un travail sonique de l’artiste tunisienne Mash qui signe sa toute première sortie.

Le spectre des questions que soulève ce thème singulier est large : personnel, politique, religieux, familial, social… Qu’il soit question de se libérer de cette frustration, ou au contraire de l’accepter, c’est au final une plongée à l’intérieur de nos perceptions, qui nous fait prendre conscience des mécanismes exogènes et endogènes qui nous modèlent. Sommes-nous simplement inadaptés, où est-ce le cadre dans lequel nous évoluons qui est incapable de nous intégrer dans notre singularité ? Notre quotidien est fait d’un flot incoercible d’incompréhensions mutuelles, que les raisonnements manichéens et autres raccourcis binaires ne permettront jamais de surmonter, et face auxquelles il faut faire front, pour certains au travers d’un processus créatif. Nous faisons le choix de transcender cette frustration en la célébrant comme une source inextinguible d’inspiration.

Arabstazy a choisi de reverser l’intégralité des bénéfices de cette compilation à l’ONG Basmeh & Zeitooneh, et plus particulièrement à leur festival annuel « Seen », qui met en lumière des artistes travaillant à briser les stéréotypes vis-à-vis des réfugiés au Liban.

 

Disponible sur InFiné

 

Arabstazy – Under Frustration vol.1 – Teaser par Terra Aziz

 

Tracklist

1 – The Triangle – Dead Traveler
2 – Ismael – 2310
3 – Shinigami San – Fgtn
4 – Mettani – Anubiya
5 – Terra Aziz – Takwin
6 – Muudra – Hemshin Breath
7 – Deena Abdelwahed – Arroubi (Mettani Rework)
8 – Tropikal Camel – Birth Of Ashaan
9 – Aya Metwalli – Lugere
10 – Mash – Echoing