Frieder Nagel – Distract Robots

Respecté pour des projets allant du théâtre aux clubs, des concerts aux expériences audiovisuelles, Frieder Nagel a travaillé avec des artistes comme David August, ou Daniel Brandt (du trio Brandt Brauer Frick). Il monte pour la première fois, en 2016, sur la scène du prestigieux Radialsystem V de Berlin, armé de synthétiseurs, d’effets, de batteries, d’un grand piano et accompagné par l’Orchestre Symphonique Allemand (DSO). Ce grand début, salué par les critiques, ovationné par le public, et diffusé en streaming sur Boiler Room, a ouvert la voie à de plus amples collaborations avec la philharmonie de Essen ou le Festival Reeperbahn de Hambourg.

En janvier, Frieder Nagel sortira son tout premier EP, “Distract Robots”, sur InFiné. La mastering de ses 5 titres, presque un mini album, a été confié au gourou berlinois Zino Mikorey – connu pour son travail sur l’album de Nils Frahm « All Melody ». On y découvre un monde mystique chargé de synthés chaleureux, de détails sonores qui s’entremêlent et forme une collection de ballades électroniques à la fois lumineuses et dystopiques. Ce maxi est le fruit de longues sessions nocturnes, passée loin de toute réalité solaire dans son studio, à travailler d’arrache-pied ses synthétiseurs. Le résultat, un exutoire passionnant, porteur de moments de profond soulagement et de délivrance, aussi bien que d’espaces de désolation et de profondeurs mélancoliques.

Issu du milieu musical du sud de l’Allemagne, Frieder passera son enfance en coulisse : dormant dans les voitures, alors que son père jouait dans des clubs de jazz, s’ennuyant pendant les répétitions sans fin de l’orchestre de sa mère. Complétement autodidacte, Frieder a toujours pu compter sur sa perception du son. Après avoir déménagé à Berlin à 17 ans, il commence à travailler dans l’industrie musicale avec des petits boulots étudiants avant de devenir producteur. Il construit lui-même son propre studio, le Resonant Workshop, tout en bois, pour produire musiques et performances sonores.

Travaillant sur de nombreux projets pour divers artistes à temps plein, son désir de travailler ses propres compositions en son nom se heurte à un dégât des eaux dans son studio particulièrement handicapant. Il décide alors de développer sa capacité d’improvisation, multiplie les lieux d’expérimentation et les collaborations avec des musiciens venus de divers horizons. « Distract Robots » est le fruit cette atmosphère dense, le mélange de nombreuses sources musicales, de jams sessions, d’échanges et de travail au corps avec ses machines analogiques.

Malgré sa complexité mélodique, le primat donné à l’improvisation, « Distract Robots », avec ses samples de voix majestueuses, et ses ondulations analogiques dansantes, semble projeter en filigrane, sur les murs d’un club underground les images d’un vrai groupe en live en action. « Distract Robots » est devenu le moment tant attendu par Frieder Nagel, celui où il s’adresse enfin directement à son public.

 

Sortie : 18 janvier 2019 – InFiné

Disponible en vinyle et digitale sur Bandcamp


FRIEDER NAGEL – DISTRACT ROBOTS

Tracklist

  1. They Kept Walking / 2. Blossom / 3. Run / 4. Obey feat. Mima / 5.Evolve (live)