Gordon – Dystopia

cover_gordon-dystopiaAvec ce 3ème EP pour le label InFiné, le français Gordon nous emmène vers des productions aux atmosphères plus ténébreuses, sans pour autant se départir de sa capacité à nous faire danser. Si « Coelacanthe » (sorti en 2015) était une ode à la nature invincible et toute puissante, le bien-nommé « Dystopia » témoignage davantage de sa vision dystopique du futur en associant sonorités acides et intenses, beats industriels et nappes synthétiques.

Le morceau d’ouverture, ‘Tempus Fugit’, est une référence évidente aux sonorités rave anglaises des années 90, Acid House et UK Hardcore. Un clin d’œil appuyé à cette décennie, également consacré par la racine latine du titre signifiant que le temps file inexorablement entre nos doigts. ‘Earth, Ground and Fields’ est un hommage au livre de Claude Bourguignon, lui et sa compagne sont de fervents activistes de la cause agricole. L’ambiance y est lourde et le titre, lent et puissant, représentant ainsi ce sentiment que pourrait nous inspirer de vastes étendues de sols infertiles. Suite logique, ‘Dystopia’ est à la fois la pierre angulaire et le pic de violence de cet EP. Un point de non-retour symbolique sur l’industrialisation de nos sociétés et un redoutable piège auditif pour l’auditeur, saisi dans l’ambiance chaotique d’un club. Venant comme ce qui semblerait être le moment de délivrance, ‘Z City Acid’ n’est finalement que la cristallisation des visions désenchantées de cet EP, son intro ambient nous leurrant avec l’idée qu’un avenir meilleur nous attend.

« Dystopia » est une réponse absolue aux individus en quête d’échappatoire, plutôt vivre enfermé dans un club que d’assister à la dégradation programmée de notre environnement. La pochette est à nouveau signée par Gregory Hoepffner, retranscription fidèle de l’atmosphère toxique qui émane des productions de Gordon.

A propos de Gordon : DJ et Producteur, la collaboration de Gordon avec InFiné puise ses racines en 2010, année à partir de laquelle il enchaîne les DJ sets aux côtés d’artistes comme Flying Lotus ou Plaid. Présenté comme étant l’un des favoris InFiné de XLR8R, il s’est notamment fait remarquer par ses remixes pour Vessels, Oxia, Blind Digital Citizen, Miss Kittin ou encore l’un des portes étendards de la pop à la française Bertrand Burgalat. Invité par Gordon à travailler le live audio/visuel depuis son premier EP, Julien Appert est également parti prenant du nouveau projet live qui verra le jour à la sortie de « Dystopia ». Après son apparition remarquée au Arte Festival, Gordon sera à l’affiche des prochaines Transmusicales de Rennes pour un DJ set acid et chaotique. Il semblerait qu’il soit destiné à devenir l’une des nouvelles figures de proue de la scène club française.

 

Sortie : 23 novembre 2016 – InFiné

 

Gordon – Dystopia EP

 

Tracklist
1. Tempus Fugit
2. Earth, Ground and Fields
3. Dystopia
4. Z City Acid