Kelly Lee Owens – Inner Song

Le deuxième album magistral de la productrice, chanteuse et compositrice Kelly Lee Owens, plonge dans les profondeurs de sa psyché – bataillant contre les difficultés auxquelles elle a été confrontée au cours de ces dernières années et explorant la douleur personnelle tout en embrassant la beauté du monde naturel. Il s’agit d’une étape artistique pour cette musicienne qui a su s’imposer grâce à un son riche et toujours attrayant.

« Inner Song » arrive après son premier album éponyme sorti en 2017, un mélange idéal de rythmes entraînant et d’écritures introspectives largement salué par la critique. Owens a en effet parcouru un long chemin depuis sa carrière d’infirmière. Elle a produit des remixes pour St. Vincent et Björk, un maxi club « Let It Go / Omen » et a collaboré avec Jon Hopkins sur le récent titre ‘Luminous Spaces’.

Ce dernier album témoigne également de ce que Owens décrit comme « les trois années les plus difficiles de ma vie », une période chargée émotionnellement qui, selon ses mots, « a certainement eu un impact sur ma vie créative et tout ce pour quoi j’avais travaillé jusqu’à ce moment-là. Je ne savais plus si je pouvais faire quoi que ce soit, et il m’a fallu beaucoup de courage pour arriver à me dire que je pourrais faire à nouveau quelque chose. »

Inner Song a été en grande partie écrit et enregistré sur un mois l’hiver dernier. Comme pour ses débuts, Owens s’est terrée en studio avec son collaborateur James Greenwood. Se laisser aller en studio et restée ouverte à tous les caprices sonores qui en découlaient était essentiel au travail artisanal d’Owens. « Avec le premier album, j’étais vraiment obsédée par l’obtention immédiate du son idéal, ce qui a gêné le flux d’idées », explique-t-elle. « Cette fois-ci, j’ai abandonné mon perfectionnisme au moment initial pour que les idées s’épanouissent pleinement et deviennent ce qu’elles veulent être. »

Tandis que la reprise inattendue de Radiohead d’‘Arpeggi’ pourrait sembler une façon atypique d’ouvrir un deuxième album, pour Owens, la tournure sinueuse de ce classique – enregistrée un an avant le début du travail sur Inner Song – représente le genre de renaissance sonore essentielle à l’aura de l’album. « Je suis une grande fan de Radiohead, donc c’est un sacrilège d’une certaine façon » plaisante-t-elle. « Mais je voulais donner ma version d’un morceau qui a toujours résonné pour moi comme une chevauchée à travers des arpèges de synthés. Pour moi, cela sonne comme de se relever de quelque chose d’assez sombre et sans espoir pour refaire surface – c’est de là que je reviens. »

‘Arpeggi’ mène ensuite à ‘On’, une lueur électro-pop bruissante qui laisse place à des oscillations de synthés et des rythmiques tenaces – l’alpha et l’omega de l’expérience Kelly Lee Owens, reflétant son aptitude à offrir une diversité musicale et émotionnelle dans chacun de ses morceaux.

Les racines personnelles d’Owens sont aussi présentes que ses prédilections sonores, alors que son compatriote gallois l’artiste légendaire d’avant-garde John Cale prête sa voix au prophétique ‘Corner of My Sky’. « John et moi avons travaillé ensemble durant une session et une connexion s’est établie. J’ai réalisé que je pouvais entendre sa voix sur cette berceuse psychédélique. J’ai osé lui demander s’il accepterait de contribuer à ce morceau et à utiliser un peu de gallois. »

‘Melt!’ nous plonge dans la question toujours plus pressante du changement climatique, jusque dans sa composition structurelle: « J’ai toujours besoin d’au moins un titre techno pour équilibrer les choses. Je savais que je voulais créer quelque chose qui sonnait fort avec des échantillons organiques – l’un de ces samples est un son de glace qui fond, un autre est celui de gens patinant sur la glace. Je pense que c’était une bonne façon de représenter ce qui se passe dans le monde. A chaque instant où vous respirez et dormez, cela se produit. »

Le titre évocateur de l’album est emprunté à l’opus de 1972 du maestro de free-jazz Alan Silva. « Ces deux mots reflètent vraiment ce que c’était de faire cet album. J’ai fait beaucoup de travail intérieur au cours des dernières années, et ceci en est le véritable reflet. » Les basses époustouflantes et les textures riches d’Inner Song montre que, plus que jamais, Owens s’attache à offrir un plaisir auditif maximal – comme en témoigne la décision de faire un double album vinyle (ou un album à trois faces) : « Je suis toujours obsédée par les fréquences qui ne sonnent bien sur vinyle que si elles ont de l’espace. »

« Le pouvoir de conceptualiser qui je suis a vraiment éclairé cet album » déclare Owens à propos de l’essence d’Inner Song, et son deuxième album est vraiment une découverte d’elle-même – la dernière déclaration d’une artiste fascinante qui continue de surprendre.

 

Sortie le 28 août 2020 – Label : Smalltown Supersound

 

Commander

   
Kelly Lee Owens – Melt !
   

Tracklist

  1. Arpeggi
  2. On
  3. Melt!
  4. Re-Wild
  5. Jeanette
  6. L.I.N.E.
  7. Corner Of My Sky
  8. Night
  9. Flow
  10. Wake-Up