Rubin – Fils de Joie

Rubin est un magicien.

Au propre comme au figuré. D’une part parce qu’il réussit une alchimie rare entre musique électronique et chanson. D’autre part parce qu’il a commencé sa vie de jeune homme en poursuivant son rêve d’enfant, à savoir devenir magicien, certainement inspiré par un père féru d’astronomie. Il ira même jusqu’à s’inscrire à des cours de magie à Paris. C’est de là que lui vient son nom de Rubin, que lui trouva son maître selon la coutume. C’est la musique, son autre passion, qui devient pourtant son activité principale, et même son métier : il compose, écrit et joue pour le théâtre et le monde de la mode, ainsi que pour d’autres artistes interprètes. Pour lui, faire de la musique est une nécessité, mais enregistrer un disque n’est pas encore un besoin.

Mais Rubin est aussi un homme. Les affres et les beautés de la vie le concernent comme tout un chacun, du deuil à la naissance, et l’inscriront dans l’urgence d’une création plus personnelle. Son premier single « Fils de Joie » ouvre les vannes de la création en son nom propre. Il lui faudra attendre la fin d’une tournée de près de deux ans des Jeux de l’amour et du hasard de Marivaux pour aboutir son projet.

La fréquentation du théâtre lui a donné l’habitude de se mettre au service du texte, et des auteurs comme Koltès, Racine ou Copi l’ont autant influencé que certains musiciens. Ses références musicales piochent d’abord dans les disques des 70s que ses parents écoutaient : Pink Floyd, Giorgio Morroder, Alan Parsons Project. Il y ajoute son goût pour les jeunes gens modernes des 80s, de Taxi Girl à Bashung. Ses nappes et ses boîtes à rythme sont autant de tours de passe-passe réussis entre ces deux décennies d’inspirations.

Avec cette première chanson « Fils de Joie » la magie devient rose, toute de séduction, et négocie des plaisirs faciles. Le désir animal s’y exprime jusque dans les cris aigus du refrain. Cette voix préexistante à laquelle Rubin a cousu main une bande son sensuelle.

 

Sortie : 17 mars 2017 – Her Majesty’s Ship

 

Rubin – Fils de Joie