Secret of Elements – Monumentum

Jeune producteur, pianiste autodidacte et activiste du nord de l’Allemagne, Johann Pätzold – aperçu en 2015 sous le pseudonyme de Secret of Elements sur la compilation #Explorer – sort sur InFiné un mini album à la mélancolie douce et illuminée. « Monumentum » n’est pas sans équivoque. Il est animé par le même élan de générosité, de formes flamboyantes et de décharges émotionnelles, qui nous avait séduit sur ‘The Effect of Butterfly Destiny’.  Les cinq morceaux ce nouvel opus sont habités par une noirceur inédite et insuffle au prisme sonore de Secret of Elements une profondeur prudente et singulière qui nous a convaincue de sauter le pas.

L’artiste le reconnaît sans mal, son implication personnelle dans la crise migratoire dans sa ville natale Rostock et ses différents voyages en Méditerranée pour porter secours aux réfugiés, ont provoqué en lui une profonde remise en question, à la fois personnelle et artistique. « Monumentum » est à la mesure de son engagement. Il privilégie le discernement sur les certitudes et nous apprend à apprécier la navigation en eaux troubles entre excursions post-apocalyptiques, et lévitation dancefloor.

‘Monumentum’, morceau éponyme de ce mini album donne dès les premières secondes le ton de cet apprentissage. Le musicien s’imagine une union sacrée, où les sons des mosquées et des cathédrales seraient mis au pas par une manifestation turbulente de boites à rythmes. ‘The Solution of Satan’s fate’ est une valse démoniaque hantée par des intonations insaisissables d’enregistrement de voyage. Son double mouvement de piano, tantôt séduisant et harmonieux, tantôt froid et mécanique, est à l’image de nos conflits intérieurs les plus intimes. Avec ‘Civility Decrease’, le projet s’ouvre sur une grande parenthèse émotionnelle. Cette longue bouffée d’oxygène de notes de synthétiseurs pénétrantes et régénératrices prend son envol sur un roulement batterie particulièrement irrésistible. ‘Odyssee 2015 (Part 2 of 1)’ est inspiré par un long voyage en Méditerranée de Pätzold à la recherche de la mère d’une jeune réfugiée recueillie en Allemagne. Le morceau alterne nappes spectrales et arpèges cérébrales, et honore à sa manière les mythes de l’exil et de la destinée.  ‘Ascension’ obtient le mot de la fin et fait monter le son des violons sur un mur de sonorités organiques, foisonnantes et clôture l’exercice en nous coupant le souffle.

Au sujet de Secret of Elements

Johann Pätzold est un pianiste, multi-instrumentiste et producteur originaire de Rostock. La musique constitue à la fois un exutoire et une thérapie à son appréhension conflictuelle du réel. Il écrit Minds, son 1er album dans un hôpital psychiatrique en pleine dépression nerveuse. Son 2nd album, « Schizophrenia » autoproduit est largement consacré à la paranoïa et au scandale de la NSA. En 2015, il participe à la compilation #Explorer sortie sur InFiné, destinée aux nouveaux talents. Un an plus tard, à la demande d’Alexandre Cazac, il réédite, réarrange et réenregistre les enregistrements classiques initiaux de 2010 de Versus et contribue à relancer la sortie album du projet auprès de Carl Craig.

Il est également impliqué dans la vie sociale et culturelle de Rostock. Il participe au projet social antifasciste JAZ e.V. et se mobilise pour soutenir les activités du Volkstheather. Il collabore avec des compagnies de théâtre, de danse et de productions de film locales. Depuis le début de la crise migratoire de 2015 en Europe, l’artiste a rejoint l’initiative citoyenne «Rostock Hilft». En 2016, il s’est porté volontaire pour porter secours aux réfugiés en Méditerranée.

 

Sortie : 31 mars 2017 – InFiné

 

Secret of Elements – Monumentum (video)

 

Tracklist
1. Monumentum
2. The Solution of Satan’s fate
3. Civility Decrease
4. Odyssee 2015 (Part 2 of 1)
5. Ascension